martes, 31 de julio de 2012

Une fleur de marguerite pour voile

Et le vent se levant
Me poussait vers mon but,
Croisant dans cet élan
L'océan en lutte.

Un cap fixé au Nord,
Allure sans hâte
Pour conjurer le sort
Et atteindre l’halte.

Une terre, m'a-t-on dit,
Attends ton arrivée,
Un peuple, un lieudit,
Qui pourrait t’abriter.

Chaloupe qui glissait
Lentement au travers
De vagues hérissées,
Sans crainte de revers.

Une voile hissée,
Fleur de marguerite,
Aux pétales tissées
Qui, au vent, s’agitent.

Aux lueurs parées d'or
D'immaculée blancheur
Voile qui virait de bord
A l'approche des fraîcheurs.

Terre, terre, je dis!
Pourtant point de phare,
Nul signe de vie
Ni d'âme dans ce noir.

La terre est bien là
Mais point de lumières
Et dire que voilà
La fin de croisière.

"Retournes d'ou tu viens!"
Me dit un vieux pêcheur
"...Il fut un temps de bien
Sans voleurs ni tricheurs…",

"…Sur cette terre d'accueil
Jadis très prospère,
La crise et ses écueils.
Ont brouillé les repères… ».

"...Ta voile de printemps
Pourrait te ramener
Sous un ciel plus clément,
Au foyer bien aimé… ».

"…attends…je viens aussi
Voguons vers ton pays
Plus rien à faire ici
Le rêve a failli ».

Abdeslam Baraka

Rabat le 31 Juillet 2012

domingo, 22 de julio de 2012

L'exemple à ne pas suivre

L'Occident est à la recherche d'une issue de crise. Au même moment, le Sud de la Méditerranée semble être encore en quête de définir un cap.

Certes, l'issue souhaitée par les uns, n'est pas chose aisée. Néanmoins, elle garde quelques chances d'aboutir dans des délais raisonnables, malgré les ravages qu'elle promet de laisser sur sa voie. Par contre, trouver le cap, le tenir ensuite, dépendra des vents et des marées. Encore faut il que le temps reste clément et que l'orage ne menace pas; pour ne pas trop brouiller la vue. C'est dire combien le cap des autres semble incertain, voire invisible à l’horizon.

Mais cette fatalité n'est pas forcément négative. Le Sud de la Méditerranée, a aujourd'hui, la chance d'éviter le mimétisme téméraire et dispose de la possibilité de scruter de nouveaux horizons pour enfin trouver Le Cap qui garantisse un développement durable et harmonieux.

L'exemple Occidental, s'est avéré en fait, n'être qu'un mirage et son effet sur les gens, plus qu'un horrible cauchemar. "Tout ce qui brille n'est pas or", disait-on. Plus que jamais, ce proverbe traduit une bien triste réalité.

Comment se fait-il que tant d'abondance, d'étalage de richesses et de puissance aient pu disparaître du jour au lendemain?

Ce qui demeure certain dans ce modèle, c'est qu'il laisse aux citoyens, in fine, le soin de payer de leurs maigres deniers les excès d'un système et les abus des ses acteurs principaux.

Ce n'était donc pas l'exemple à suivre!

Abdeslam Baraka

Rabat le 22 Juillet 2012

Le Roi du coté du Peuple et le Peuple du coté de son Roi

Je crois fermement que Sa Majesté le Roi sera toujours du coté de son Peuple. C'est là une occasion historique pour les citoyens réfor...