miércoles, 29 de agosto de 2012

Hélas, l'espèce en voie de disparition ne l'est plus

J'apprends sur FaceBook, qu'une espèce censée être en voie de disparition, existe bel et bien et semble s'activer joyeusement sur les réseaux sociaux. J’entends celle des totalitaires, qui ne touchent leur clavier que pour injurier, porter des attaques personnelles et ainsi, fuir le débat d’idées.

Et pour comble, la virtualité aidant, leur "contribution" se fait sous le signe de l'amitié FaceBook ou autre réseau social.

Il faut reconnaître, que les militants de la lutte pour le respect des autres, pour l’implantation des valeurs de démocratie et de tolérance, ont encore du pain sur la planche.

Abdeslam Baraka

29 Août 2012

lunes, 27 de agosto de 2012

Le cas Ross et le droit international

Ceux qui prétendent, et qui à la limite se targuent d’affirmer que Mr. Ban Ki Moon, Secrétaire Général de l'ONU, tiendrait à maintenir Mr. Christopher Ross en tant qu'envoyé spécial pour la question du Sahara Marocain, devraient certainement savoir qu'une telle attitude irait à l'encontre du droit international et ce, pour deux raisons principales:

- L'essentiel réside dans la réussite de la mission et non pas dans le succès d'une personne déterminée. Une personne qui échoue dans une mission ne peut voir son mandat renouvelé sine die, au risque d'entraver la réalisation de l'objectif qui lui a été assigné.

- Le principe de récusation, communément admis dans toutes les législations, au niveau judiciaire, ne peut souffrir de limites dans les procédures de consensus et de règlement pacifique des conflits; loin de là.

Force est de reconnaître, que le droit et la légitimité sont du côté du Royaume du Maroc, soyons-en sûrs. Ne sont à plaindre que ceux qui en doutent.

Abdeslam Baraka

27 Août 2012

Le Roi du coté du Peuple et le Peuple du coté de son Roi

Je crois fermement que Sa Majesté le Roi sera toujours du coté de son Peuple. C'est là une occasion historique pour les citoyens réfor...